Une sale histoire

Jean Eustache
1977, France

Share |

50 min / 35 mm / couleur
Screenplay : Jean Eustache, d’après une histoire de Jean-Noël Picq
Casting : Michael Lonsdale, Douchka, Laura Fanning, Josée Yann, Jacques Bruloux, Jean Douchet (fiction), Jean-Noël Picq, Élisabeth Lanchener, Françoise Lebrun, Virginie Thevenet (documentaire)
Production : Les Films du Losange, Jean Eustache
Cinematography : Jacques Renard (fiction), Pierre Lhomme, Michel Genet (documentaire)
Sound : Roger Letellier (fiction), Bernard Arlion (documentaire)
Editing : Chantal Colomel
Distribution : Les Films du Losange

Un homme raconte à trois amies comment il s’est jadis livré aux plaisirs du voyeurisme. Dans un bar qu’il fréquentait régulièrement, avait lieu un étrange rituel derrière les portes closes des toilettes pour femmes... Gentiment manipulateur, Jean Eustache s’amuse brillamment à nous conter, par deux fois et sur deux niveaux différents, fictionnel et documentaire, ce récit ambivalent évoquant à la fois Sade et Bataille. La première version est jouée par un Michael Lonsdale troublant de vérité et de naturel, face à des figurantes ; la seconde est une véritable rencontre entre Jean-Noël Pick et des amies non-professionnelles, le tout sous l’œil amusé de Jean Douchet. Le cinéaste brouille ainsi les frontières entre fiction et réalité et a le génie de rendre séduisante cette histoire quelque peu douteuse. Jean Douchet et Michael Lonsdale complices et conteurs hors-pair, font résonner la dimension musicale et troublante du texte de J.-N. Picq. Cinq ans après La Maman et la Putain, Eustache continue à se jouer des tabous liés à la sexualité et livre une réflexion réjouissante sur la mise en scène et la perversité.

Newsletter Newsletter