Les événements 2007
Conférence de presse
Ouverture Officielle 2007
Liban mon amour
Les Films de l'Avenir
Christopher Doyle, la couleur des mots
Yasmin Ahmad, Mukhsin, un souvenir d'enfance fait film
Sandrine Bonnaire nous présente Sabine
Pierre Etaix : hommage au "clown timide"
Inoubliable Dominique Sanda
Robin Wright Penn, discrète mais directe
Monsieur Hire présenté par Patrice Leconte
Danielle Arbid, Seule avec la guerre
Waël Noureddine, voyage poétique et cinématographique au bout de l'horreur
Pierre-William Glenn : quand la lumière raconte l'histoire (The Offence)
 

Sandrine Bonnaire nous présente Sabine 

Samedi 7 juillet 2007



Après un CinéCampus en forme de rencontre intime et privilégiée avec le public, Sandrine Bonnaire monte sur la scène de l'Arlequin pour nous présenter son premier film en tant que réalisatrice en avant première : Elle s'appelle Sabine, portrait et tranches de vie émouvantes de sa soeur autiste.

 

L'émotion de Sandrine. Très touchée par cette journée, où elle rencontre le public et présente son film, l'actrice-réalisatrice tient à remercier le public et le festival pour cet hommage : "cette journée symbolise beaucoup pour moi". Elle poursuit : "Je viens d'avoir 40 ans et on m'avait prévenu qu'à cet âge, il y a des hauts et des bas". Parions qu'avec une riche carrière de comédienne et un premier film unanimement salué à Cannes, Sandrine Bonnaire flirte plutôt avec le firmament.

L'heure du bilan. "Cet hommage, c'est un double constat. C'est un peu le bilan d'une carrière et un constat par rapport au film que vous allez voir, du peu de prise en charge du handicap mental en France", dit-elle, avant d'ajouter : "Oui, c'est un bilan de ma carrière, de ma vie personnelle, du combat de ma petite soeur, du combat que j'ai mené avec mes autres soeurs pour elle".

 



16 15 14 13 12 20 19 18 17 7 6 5 11 10 9 8 1 2 3 4 93 92