« Entretient avec un vampire » aura son propre remake

Dans cette mode de Hollywood pour amener vers les grands écrans les films qui ont triomphé dans les 80 et 90, avec plus ou moins de succès, on trouve un nouveau titre qui vient s’ajouter dans cette longue liste : Entretien avec un vampire, le film qui a supposé la reconnaissance de Brad Pitt en tant qu’acteur, nous a montré également Tom Cruise dans ses meilleurs temps et nous a fait découvrir l’actrice Kirsten Dunst, toujours une enfant en 1994, va revenir aux cinémas.

 Entretien avec un vampire

Entretien avec un vampire

Le projet a été attribué au directeur Josh Boone, qui a publié sur son compte Instagram une photographie dans laquelle on peut apercevoir le scénario avec le titre et la date d’avril 2016. Les studios d’Universal ont acquis en 2014 les droits de la série des livres Chroniques des Vampires d’Anne Rice et il semble que ce n’est que maintenant que finalement ce nouveau remake commence à prendre forme.

Le fils de la propre Anne Rice, Cristophe RIce est derrière ce scénario et depuis que cette nouvelle a été dévoilée, il y a eu suffisamment de rumeurs autour les acteurs qui pourraient être choisis pour jouer les rôles principaux de ce classique de vampires.

La version originale d’Entretien avec un vampire est de 1994 ; elle a été dirigée par Neil Jordan et les rôles principaux ont été joués par les très jeunes Brad Pitt et Tom Cruise, accompagnés également par une encore plus jeune Kirsten Dunst – qui a donné dans ce film son premier baiser – collectant un grand succès commercial malgré les différences en comparaison à la matière originale. Cependant, ce film a fait de l’écrivaine Anne RIce une célébrité à niveau mondial et lui a permis de compléter ses Chroniques des vampires.

L’histoire tourne autour de Lestat (Cruise), un vampire très puissant du XVIIIème siècle qui peut transformer ses victimes en vampires quand il le veut et qui prend la décision de changer à Louis de Pointe, un homme qui vient de perdre sa famille, et qui n’hésite pas à raconte toute son histoire à un journaliste dans le XXème siècle.

La saga compte avec un total de 10 romans, raison pour laquelle il ne serait pas surprenant qu’Universal Pictures envisage de parier sur les vampires maintenant que le phénomène de Twilight est déjà démodé. S’approche une nouvelle mode vampirique ?
En outre son travail dans cette nouvelle adaptation d’Entretien avec un vampire, Josh Boone fait partie aussi de « New Mutans », le prochain grand projet de 20th Century Fox qui est compris dans la franchise de « X-Men »

Jared Leto pourrait-il être choisi pour donner vie à Lestat dans le remake d’Entretien avec un vampire ?

Parmi les noms d’acteurs qui pourraient jouer le rôle de Letat, celui de Jared Leto serait le plus certain. Après avoir publié l’image du soi-disant manuscrit du remake du film, qui semble être a priori le définitif et qui a donné la chair de poule à tous les fans, Boone a publié sur son compte Twitter une autre photographie de cet acteur, ce qui a déclenché toutes les spéculations, mais pour l’instant rien n’a été confirmé. Il nous faudra attendre.

Jared Leto

Jared Leto

Selon Josh Boone, le seule acteur capable de donner vie à ce vampire célèbre est Jared Leto et plus personne d’autre. Evidemment cette information n’a pas encore été confirmée : on ne sait pas si ce remake d’Entretien avec un vampire est déjà en cours de développement de manière définitive, et pas non plus si Leto jouera le rôle principal du film, mais la seule chose certaine c’est qu’il est parfait pour jouer le rôle du majestueux Lestat.

C’est désormais officiel : « Le labyrinthe 3 » sortira aux cinémas en 2018

Le troisième chapitre de la saga apocalyptique « Labyrinthe 3 : Le remède mortel » avait été enlevé du calendrier de sorties par le studio de production à la suite du très grave accident subi par son acteur principal Dylan O’Brien, 24 ans, qui aurait probablement été la raison principale de telle annulation.
Dylan O’Brien continue son processus de guérison depuis cet incident survenu pendant le tournage de cette troisième partie qui a eu lieu le mois de mars passé.

Dylan O’Brien

Dylan O’Brien

Le studio en charge avait décidé d’annulé la sortie du film pour faciliter la réhabilitation de l’acteur et les mauvaises langues parlaient même de l’élimination totale de cette troisième partie de la saga, décision motivée en plus par les prévisions pathétiques des revenus au guichet cinématographique mondial.

Le tournage du « Labyrinthe 3 » avait resté en attente de finalisation, et la date de sortie originelle situé pour le 17 février 2017 s’est éloignée inévitablement de la réalité. Comme on peut le voir, les dernières nouvelles que l’on avait de ce nouveau film de la saga cinématographique basé sur les romans de James Dashner c’était qu’il avait un avenir incertain à cause de cette suspension du tournage indéfinie. Malgré les incidents survenus, la sortie du film avait restée inchangée et ce n’est que maintenant que 20th Century Fox a finalement annoncé que l’arrivée de ce film aux cinémas n’aura lieu que presque une année après, le 12 janvier 2018.

Finalement la sortie cinématographique du film « Le Labyrinthe » aura lieu le 12 janvier 2018

Le processus de guérison de l’acteur principal du film à la suite de son incident survenu lors du tournage du film a provoqué un retard de pratiquement une année entière dans la sortie de cette troisième partie du film « Labyrinthe 3 : le remède mortel », adaptation du troisième livre de Dashner, qui pourrait ne pas être la dernière étant donné que cet auteur a déjà prévu deux préquelles pour la saga : L’ordre de tuer et Le code de la fièvre.

« Le Labyrinthe » aura lieu le 12 janvier 2018

« Le Labyrinthe » aura lieu le 12 janvier 2018

Ce qui reste encore complètement inconnu c’est la date de reprise du tournage, mais le fait de se voir obligés de retarder la sortie de 11 mois nous fait penser que probablement le tournage ne va pas se mettre en marche si tôt, et cela pas uniquement à cause des blessures de Dylan O’Brien, mais aussi en raison des possibles engagements du reste de l’équipe qui puissent empêcher la continuation du tournage comme souhaité.

Le plus probable c’est que même pas eux soient certains par rapports aux dates de reprises et ils ont décidé de n’en rien dire dans le cas de possibles changements.

Un autre grand problème c’est de mesurer jusqu’à quel point ce retard va affecter l’accueil de ce film de la part des fans, puisque la deuxième partie de la saga a collecté 36 millions de dollars de moins que la première partie, bien que sa réalisation ait couté environ le double. D’ailleurs, il existe toujours la possibilité que certains des acteurs ne puissent pas interpréter un personnage que l’on ait déjà vu dans la saga, ce qui va aussi donner quelques autres maux de tête à Fox.
Cependant, celui qui ne va pas probablement abandonner le travail c’est Wes Ball, qui s’occupe maintenant de la mise en scène du film et qui s’est occupé aussi des deux dernières parties de la saga. Nous espérons que la reprise du processus de tournage aura lieu au début de l’année 2017, mais pour l’instant il n’y a pas de confirmations officielles.

X-Men Apocalypse : découvrez le secret derrière le tournage de la scène de Quicksilver

X-Men Apocalypse : découvrez le secret derrière le tournage de la scène de Quicksilver

X-men : Apocalypse continue à nous donner de quoi parler et maintenant c’est grâce à 20th Century Fox que nous pouvons connaitre encore plus ce film après la publication de la vidéo qui explique comment a été tournée l’impressionnante scène de Quicksilver.

Si nous revenons dans le temps pour jeter un coup d’œil au film X-Men : Jours d’un avenir passé, on voit que l’une des scènes les plus mémorables du film a été sans doute celle jouée par Evans Peters, Quicksilver, qui a servi comme une introduction au personnage et de ses pouvoirs incroyables. Dans X-Men : Apocalypse, les producteurs voulaient faire à nouveau de leur mieux et c’est pourquoi ce personnage caractéristique va jouer encore une fois le rôle principal dans l’un des événements les plus inoubliables de l’histoire du film.

X-Men Apocalypse : découvrez le secret derrière le tournage de la scène de Quicksilver

X-Men Apocalypse : découvrez le secret derrière le tournage de la scène de Quicksilver

Dans le dernier film, on observait comment le personnage parcourait la cuisine du Pentagone avec un effet de ralentissement pour représenter la vitesse à laquelle le personnage pouvait agir. Maintenant, dans X-Men Apocalypse, ils voulaient faire quelque chose de pareil et le studio de production de 20th Century Fox nous a proportionné une vidéo qui nous montre comment a été tournée cette scène si frénétique.

20th Century Fox publie une petite vidéo où l’on peut découvrir les astuces derrière l’une des scènes les plus applaudies

Une vidéo avec les mêmes intentions avait été publiée pour démanteler les effets derrière la scène de Quicksilver du film passé. En raison du succès de cette scène, la seule chose dont Bryan Singer, directeur du film, était convaincu c’était qu’il allait répéter la même formule, dupliquant ainsi le temps dans l’écran pour satisfaire les plus fanatiques en exploitant à la limite les pouvoirs de ce personnage jusqu’à ce qu’il puisse pratiquement arrêter le temps.

Dans la vidéo publiée par 20th Century Fox ce dernier weekend on peut voir une partie des ‘tours de magie’ qui ont été nécessaires pour donner la touche spéciale à cette séquence. Sans doute c’est une collection de techniciens prodiges expérimentés qui ont réussi à revivre un autre mémorable moment dans ce dernier film de X-Men.

SPOILERS : Avec le titre de « The Extraction » ou « L’extraction » en français, les spectateurs ont eu l’opportunité de se délecter à nouveau avec les compétences de Quicksilver. Bien que dans le film dernier de Singer cet effet ait été utilisé lors d’une scène de fuite, en X-Men : Apocalypse, c’est tout le contraire, puisque le personnage utilise ses pouvoirs pour sauver les résidents de la Mansion juste avant qu’une grande explosion ait lieu :

FIN SPOILERS.

Evidemment, cela n’aurait pas été possible sans tout le personnel en charge, y compris bien entendu Bryan Singer et aussi la doublure du personnage d’Evans Peters.

Dans la vidéo vous pourrez aussi voir une partie des caméras vidéo spéciales et des grues qui ont été utilisées pour cette scène principale de Quicksilver.

Cette partie du film a été tournée avec la technologie de la caméra vidéo Phantom, un appareil spécialisé qui capture des images au ralenti. La caméra fonctionne à 3000 images par minute, ce qui permet de congeler l’image en un clin d’œil, comme l’un des techniciens du film, Charles William Shults, l’a expliqué.

L’équipe de X-Men Apocalypse a dû aussi déplacer cette caméra à une vitesse de 144 km/h pour bien représenter l’explosion de la scène, en même temps que les acteurs et leurs doublures étaient lancés partout. L’acteur Evans Peters a indiqué qu’ils ont pris 20 jours pour tourner cette scène, mais le résultat vaut le coup, êtes-vous d’accord ?

« La Petite Sirène » pourrait arriver aux écrans en chair et en os

Disney continue à cibler la réalisation des versions réelles de ses films de dessins animés le plus populaires. Après avoir dévoilé le premier progrès de « La belle et la bête », qui possède déjà plus de 92 millions de vues (seulement dans les premiers 24 heures) et dans lequel on verra la participation redoutable d’Emma Watson, maintenant on a annoncé que « La Petite Sirène » sera le prochain projet dans lequel cette société va s’engager.
Il est évident qui nous sommes en train de vivre une époque où le monde cinématographique est dirigé par les grandes réadaptations et reboots des classiques du cinéma et de la télévision. Au milieu de cette tendance qui s’impose il était presque impossible d’imaginer que Disney allait garder ses distances. Parmi tous les classiques que cette société a décidé de revivre en chair et en os, on trouve dès maintenant ce film animé classique, qui sans doute a été l’un des plus importants pour l’enfance de plusieurs d’entre nous.

Probablement il y en a plusieurs parmi nous qui se sont immergés dans les profondeurs d’Atlantica pour connaitre l’amusant monde de « La Petite Sirène » en 1989. C’est l’un des classiques de la société de Walt Disney, écrit par Hans Christian Andersen, le poète danois reconnu par ses comptes d’enfants. Récemment, la compagnie cinématographique Deadline a informé dans un communiqué confirmant que l’entreprise est en cours de préparer les premières étapes pour transformer « La Petite Sirène » en une histoire en chair et en os.

« La Petite Sirène » pourrait arriver aux écrans en chair et en os

« La Petite Sirène » pourrait arriver aux écrans en chair et en os

L’idée de revivre les aventures d’Ariel, Sébastien et Polochon dans les grands écrans, mais dans une version avec des acteurs réels, pourrait être bien accueillie par tous les fans de ce classique. C’est pour cette raison que les chefs de production sont en train d’évaluer la viabilité de ce projet et s’il est vraiment possible de réussir à revivre cette autre importante princesse de Disney, parce que l’on pourrait s’imaginer qu’une version réelle d’un film où presque la totalité des aventures ont lieu au fond de l’océan n’est pas si facile de mettre en place.

Mais en raison du grand succès des dernières productions de Disney des versions en vie réelle de ses classiques, il est certain que la maison de Mickey Mouse va continuer sans cesse à s’engager dans la réalisation de ce type de films basés sur les aventures de ses personnages les plus emblématiques.
Le film viendrait former partie de « Alice au pays des merveilles », « Le livre de la jungle », « Maléfique » dans ce groupe des grands succès de Disney qui ont eu une version avec des acteurs réels. Ce film est attendu de la même manière que « La belle et la bête », qui sortira aux cinémas dans une version d’action réelle en 2017, avec des grandes expectatives.

Qui sera l’actrice élue pour représenter le rôle d’Ariel ?

De la même manière qu’il s’est passé pour « Le livre de la jungle », Disney est loin d’être la seule société intéressée par le fait de revivre ce classique avec des auteurs réels. Pour une nouvelle version de « La Petite Sirène » un peu différente avec des acteurs en chair et en os qui est en train d’être préparée par Universal, Chloë Grace Moretz, la petite copine de Brooklyn Beckham, pourrait être l’élue pour donner vie à la belle Ariel, et il demeure encore inconnu qui pourrait jouer le rôle principal dans cette nouvelle version dans le cas de Disney. Pour l’instant on reste à l’attente de nouvelles informations et des confirmations officielles.

Le secret de l’art du « prodige du cinéma » : Xavier Dolan

Baptisé « le prodige du cinéma » contemporaine, Xavier Dolan a emporté la victoire le dimanche dernier en recevant le Grand Prix du Jury lors de la 69ème édition du Festival de Cannes. C’est ainsi qu’il continue sa montée dans le monde du cinéma depuis son décollage avec « Les amours imaginaires » et sa maturation esthétique et thématiquement avec « Mommy ». Il a déjà réalisé sept films à ses 27 ans et il est connu comme « l’enfant terrible » du cinéma contemporaine : une promesse pour ceux qui connaissent le cinéma.

Xavier Dolan

Xavier Dolan

Il a commencé comme acteur dans sa jeunesse avec le film « J’ai tué ma mère », où l’argument tournait autour d’une autobiographie pour laquelle Dolan a compté avec des ressources limités mais qui pourtant a reçu trois prix dans la catégorie de Quinzaine des réalisateurs de Cannes.

L’année suivante le canadien a séduit à nouveau le jury de ce festival avec son film « les amours imaginaires » obtenant le Prix de la Jeunesse. Ce film traite des relations non partagées de deux personnages qui essaient de conquérir un jeune qui ne s’intéresse pas par eux.

Quant à son dernier film « Juste à la fin du monde » (2016), qui a été également primé au dernier Festival de Cannes, Dolan a assuré qu’il s’agissait d’une histoire humaine transmise à travers le silence et les plans rapprochés. Il a dit qu’il cherchait à raconter l’histoire de la meilleure manière possible, sans avoir recours à un éblouissement esthétique.
Son utilisation de la narration et de l’approchement aux visages des personnages est observée particulièrement dans « Mommy », un détail qui lui a permis de s’insérer en entier au monde du cinéma pour avoir montré le côté sensible et explosif d’une relation entre une mère et son enfant. Il est possible aussi de constater le rôle central qui joue la musique, une autre caractéristique principale dans les films de ce directeur qui nous assure que la musique est « l’âme des films ».
Le focus du film se centre sur l’action de ses personnages, qui sont littérairement enfermés dans un format carré (1:1) qui diffère de la vision panoramique (16:9) à laquelle nous sommes habitués. Il ne s’agit pas d’un simple exercice technique. En fait, Dolan a assuré qu’après avoir gagné la Palme d’Or pour ce film, il a décidé d’utiliser ce format malgré les limitations que cela entrainait : C’était utile pour centré l’attention du public sur les personnages, il a expliqué.

Lorsque les personnages surmontent leurs complications et arrivent finalement à trouver un moment de tranquillité, l’écran s’élargit à son format habituel. Cela permet de générer une sensation de liberté. De cette façon, le directeur associe le fond et la forme de l’histoire. Il emprisonne ses personnages pour ensuite les libérer comme s’il s’agissait d’un contact avec l’intérieur de chacun d’entre eux. Cependant, les moments de bonheur durent très peu et le format se normalise pour représenter les hauts et les bas de la vie.

L’effet du premier changement de cadrage est probablement le climax le plus émotif et brillant de « Mommy » qui après 130 minutes finalise avec une scène très ingénieuse qui transmet un message de victoire dirigé aux personnes dépourvues d’espoir. En fait, ce directeur nous dévoile sa prédilection pour les personnages victorieux.
Son attention vers l’utilisation de l’image comme une allégorie d’une émotion o d’un concept est une caractéristique du bon cinéma. Et le sixième film de Dolan respecte aussi ce principe, avec une histoire qui sensibilise à ses personnages. A vous de considérer ce directeur une promesse d’excellence ou pas.

« Zootopie » devient le deuxième film original le mieux positionné dans le box-office de l’histoire

Disney a réussi à nous surprendre à nouveau avec « Zootopie », suite au gros succès que ce film a eu au box-office. Depuis que cet amusant film s’est présenté aux cinémas, il s’est consolidé comme l’une des meilleures avant-premières de l’histoire de la compagnie. En fait, selon Forbes, ce dernier est considéré le deuxième meilleur film original derrière l’ouvre de James Cameron : Avatar. La mention « original » veut dire que c’est un titre qui n’est basé sur aucune série, roman ou œuvre, et qui ne s’agit pas non plus d’une sequel, prequel, remake ou adaptation historique.

« Zootopie »

« Zootopie »

Avec une collecte actuelle de 993 millions de dollars dans tout le monde, le long métrage animé dirigé par Byron Howard (Raiponce), Rich Moore (Les Mondes de Ralph) et Jared Bush, et avec les voix de Jason Bateman et Ginnifer Goodwin, est confronté seulement au film apparemment inatteignable « Avatar » (2009), qui a pu collecter à cette époque-là 2787 millions de dollars grâce à l’arrivée d’un spectacle en 3D qui changerait le monde cinématographique.
Zootopie est donc sur le point de surpasser les 1000 millions de dollars de perception mondiale et il est en plus l’onzième film de Disney le mieux positionné au box-office. Juste derrière « Toy Story 3 » (2010) avec 1063 millions, « Les minions » (2015) avec 1159 millions et « La reine des neiges » (2013) avec 1276 millions, cet amusant film d’animaux se situe aussi dans la position numéro quatre dans le genre d’animation. Le film occupe aussi la sixième position comme meilleure non prequel/sequel après Avatar, Titanic, La reine des neiges, Jurassic Park et Alicia au pays des merveilles.

Etant donné que Hollywood s’engage de moins en moins dans la production d’histoires originales (c’est-à-dire, qui ne sont basées sur aucune œuvre préalable), il semble que le film de James Cameron continuera au top de ce classement pendant très longtemps…

Il est certain aussi que Disney va très bien depuis le début de l’année, et particulièrement grâce à Zootopie et Captain America : Civil War, qui ont permis à cette société de surpasser les 4000 millions de dollars de vente de billets.
Cette invincibilité de Disney au box-office pendant cette année s’est vue perturbée avec l’insuccès ce dernier weekend de « Alice de l’autre côté du miroir » (Alice Through the Looking Glass, 2016). Cependant, le studio tire profit de cette nouvelle qui, pour nous, est même une chose curieuse.

Le film d’animation de Byron Howard et Rich Moore s’approche des 1000 millions de dollars de collecte dans tout le monde.

Pour l’instant, Zootopie occupe également la deuxième position dans le classement des films les mieux positionnés au box-office de cette année ; devant ce dernier se trouve uniquement l’autre film de Disney : Captain America : Civil War avec 1100 millions de dollars collectés.

Lors de l’avant-première de Zootopie en février de cette année, ce film a obtenu un gros succès et on lui a attribué de très bonnes critiques, mais pas que cela : il a été aussi le leader dans le box-office pendant plusieurs jours, se trouvant en tête du top juste après quelques semaines de son apparition aux cinémas avec 500 millions de dollars mondialement, devenant ainsi le film de Disney avec la plus grande ouverture au box-office et la deuxième sortie originale la plus grande de tous les temps.

Avez-vous déjà regardé Zootopie ? Est-ce que vous pensez que ce film mérite être au top de ces classements ou pas ? Quoi que ce soit, le film se trouve déjà parmi les meilleurs films du 2016, et il ne serait pas surprenant d’entendre qu’une sequel se prépare pour l’avenir.

Ken Loach reçoit la Palme d’Or au Festival de Cannes avec un film qui nous propose un meilleur monde

Ken Loach s’est fait couronné à ses presque 80 ans comme l’un des plus grands cinéastes après avoir obtenu sa deuxième Palme d’Or au Festival de Cannes pour l’histoire sociale très dure et réaliste de « I, Daniel Blake » et a causé également une profonde émotion en clamant que « un autre monde est possible, et nécessaire »

Ken-Loach-1024_195142k

Le cinéaste Ken Loach tient la Palme d’Or au meilleur film pour « I, Daniel Blake » au Festival de Cannes

 

Loach a défendu le monde cinématographique comme un moyen de protestation contre une société en danger à cause des idées néo-libérales qui ont préconisé un projet d’austérité qui « ont entraîné dans la misère des millions de personnes, de la Grèce au Portugal, avec une petite minorité qui s’enrichit de manière honteuse ».

Son discours, très politique, a beaucoup plu et a mis tous les assistants du festival sur leurs pieds pour remercier les mots du cinéaste ainsi que le film xxx qui lui a permis de rejoindre le groupe de cinéaste ayant reçu dans leur vie deux Palmes d’Or – il est le septième. Loach a obtenu sa première Palme d’Or, il y a exactement dix ans, pour son film « Le vent se lève ».

La décision du jury présidé par George Miller d’attribuer la Palme d’Or à Loach pour son film social a été bien accueillie. Ce film dénonce précisément la situation dans laquelle se trouvent les classes les plus défavorisées de la société britannique. Il nous montre le calvaire de trouver un emploi ou de continuer à bénéficier de l’aide sociale dans une Angleterre en crise.

Dave Johns joue le rôle de Daniel Blake, un charpentier de 59 ans qui se trouve dans l’obligation d’avoir recours à ces aides à cause de ses problèmes de santé. Dans le film on profite aussi de la redoutable interprétation de Hayley Squires, une mère célibataire avec deux enfants, également en difficultés dans un système qui l’écrase.

Cependant, le consensus a été beaucoup moins généralisé sur le reste du palmarès décidé par un jury dans lequel on trouvait aussi les acteurs Donald Sutherland et Mads Mikkelsen et les actrices Valeria Golino ou Kirsten Dunst, qui a été reçu avec un mélange d’applaudissements et huées dans la salle de presse.

L’une des décisions les plus discutées a été celle d’attribuer le Gand Prix du Jury  au canadien Xavier Dolan (deuxième prix en importance), pour son film « Juste la fin du monde » qu’il y a deux ans avait déjà emporté le Prix du jury pour « Mommy ». Le film de Dolan a été considéré en Cannes d’un style de réalisation un peu extrême qui a dérangé certains spectateurs, mais qui a servi pour séduire au jury en raison de sa voix unique et spéciale : un travail qui a marqué la différence et le seul filmé au format 35 mm parmi tous les 21 films présentés dans la compétition officielle. Dolan, de 27 ans, n’a pas pu éviter de verser quelques larmes en recevant son prix pour un film centré dans les relations et les secrets d’une famille, dont le rôle principal a été joué par Marion Cotillard et Vincent Cassel, entre autres.

Miller a défendu son palmarès face aux critiques en expliquant qu’ils avaient fait ce qu’ils ont pu et qu’il y avait autant de variables à tenir en compte qu’il a été compliqué d’attribuer seulement 8 prix. Le réalisateur a reconnu qu’il y avait probablement quelques films qui auraient dû obtenir également des prix, mais il a aussi assuré qu’ils ont débattu les décisions plus que d’autres jurys et qu’ils n’ont rien laissé à côté.

Une petite copine pour La reine des neiges: Elsa sera-t-elle lesbienne ?

L’équipe de production de la séquelle de « La reine des neiges » a déjà commencé son travail. Très bientôt on pourra profiter de la deuxième partie de l’un des derniers succès de Disney qu’en 2013 a battu tous les records (y compris deux Oscars). Et, comme il s’est passé pour la première partie, cette continuation – qui ne sortira au cinéma que dans deux années – est déjà tout un phénomène. Le plus intéressant ce que certains membres de la communauté gay ont commencé une campagne sur les  xvideos réseaux sociaux pour que « La reine des neiges 2 » nous montre une Elsa avec une petite copine.

« La reine des neiges » raconte l’histoire de deux sœurs qui ont été séparées à cause des pouvoirs incontrôlés d’une d’entre elles, Elsa, qui par conséquence fini par être élevée en pleine solitude. Finalement elle finit par se libérer (« Libérée, délivrée ») comme une métaphore du monde homosexuel.

Particulièrement, nous avons constaté que même cette chanson star du film « Libérée, délivrée » a été adopté comme un hymne par la communauté LGTB. Cela fait que les nouvelles aventures d’Elsa et Ana pour cette deuxième partie commencent avec une revendication importante dans le sac.

Avec le hashtag #DonnezUneCopineAElsa traduit de l’anglais (#GiveElsaAGirlfriend),  encouragé par l’utilisatrice de Twitter mexicaine et activiste féministe Alexis Moncada ((@lexi4prez), de nombreux fans demandent à Disney de donner une petite copine à Elsa pour faire montrer que les princesses de Disney peuvent aussi être lesbiennes et aimer sans problème une autre femme. “Les jeunes doivent comprendre qu’une princesse peut aimer une autre princesse”, a dit Moncada dans un article publié sur MTV.com.

LesbianElsa

“L’industrie du divertissement a fait que les filles tombent amoureuses de bêtes, nous montre des ogres qui aiment des humaines et même des femmes adultes qui aiment des abeilles. Mais elle n’a jamais été capable de voir la pureté d’une relation homosexuelle ”, nous assure Moncada dans son article.

Cette activiste affirme que la communauté LGTB a trouvé dans « La reine des neiges » une métaphore de l’expérience qui constitue le fait d’accepter ce que l’on est et de sortir du placard, un avantage dont Disney pourrait tirer profit pour la séquelle du film.

Des nombreux twitteurs en parlent actuellement, ils partagent leur soutien ou leur opposition et ils ont même envoyé des tweets à  Disney et aux acteurs qui représentent les personnages dans le film. C’est une idée importante de vouloir donner la possibilité à toutes les filles de youporn leur faire comprendre que tout comme Cendrillon peut aimer son prince charmant, une princesse peut aussi aimer une autre princesse. Personne ne mérite pas de se sentir seul et embrouillé par apport à ce qu’il est.

Pour l’instant, Disney n’a pas donné son avis, mais il semble qu’ils n’ont exclu aucune possibilité. Cela a été dit par la créatrice de ce film d’animation, Jennifer Lee, quand on lui a demandé par rapport à l’homosexualité du personnage principal lors d’une interview : “Nous sommes conscients de ce que nous avons fait. Cependant, je crois qu’une fois qu’un film a été lancé, il appartient au monde, et je préfère donc n’en rien conclure et laisser les fans en parler. Le film sera ce qu’ils en veulent”.

Ce n’est pas sans raison que ce film de Disney est considéré le film le plus féministe ; bien qu’il respecte certains clichés de Disney, il fait la différence par rapport aux princesses en détresse et les princes sauveurs qui tombent amoureux et se marient.

Il nous faudra attendre jusqu’à 2018 pour savoir si finalement Elsa tombe amoureuse d’une autre princesse, si elle décidera de continuer sa vie célibataire ou si la même histoire de princesse et prince se répétera.

Le jeu de « Fruit Ninja » prendra la forme d’une comédie d’action réelle

Le monde des jeux vidéo continuent à être la cible de Hollywood pour nourrir son affichage de cinéma, particulièrement lorsqu’il s’agit de films pour toute la famille. C’est même comme si les scénaristes de Hollywood n’avaient plus d’idées ou comme si les productrices de films ne trouvaient pas d’autres produits de succès pour en tirer profit. Récemment on a peut être témoins de nombreux exemples, tel que Pixels, Les mondes de Ralph et le film d’Angry Birds, il n’y a pas longtemps sorti. Bientôt on pourra aussi voir dans les grands écrans une possible trilogie de l’un des jeux rétros les plus préférés : Tetris, et la société de Nintendo a également confirmé qu’ils envisagent de revivre ses personnages et franchises dans le monde cinématographique.

fruit-ninja

On se pose la question : quels autres jeux de vidéo populaires pourraient-ils prendre une place dans les grands écrans ? Bon, une nouvelle un peu inattendue : Fruit Ninja. Selon The Hollywood Reporter, le producteur en charge Tripp Vinson, connu pour produire des films d’action comme Hansel et Gretel : Chasseurs de sorcières, est déjà en train de développer ce film de fruits coupées en mille morceaux avec des acteurs réels. Et c’est comme ça que la confirmation officielle arrive aux oreilles de cinéastes : ce fructueux jeu vidéo arcade de iOS et Android (disponible aussi en version XboX 360 et Vita) reviendra aux cinémas sous forme d’une comédie pour tous les intégrants de la famille.

Fruit Ninja va sans doute attirer un public nombreux, étant donné qu’il s’agit du deuxième jeu de vidéo le plus téléchargé dans l’histoire de l’Apple Store, se trouvant derrière la saga Candy Crash, ni plus ni moins. Cependant, il ne semble pas facile de s’imaginer un film basé sur un jeu vidéo où l’on est obligés à démembrer des centaines de fruits à toute vitesse en version chair et os. Il va sans dire qu’on s’attendrait plutôt un film d’animation ce qui n’est pas le cas.

original

Pour les moments il n’y a pas beaucoup d’informations à ce sujet : on sait juste que J.P Lavin et Chad Damiani se trouvent derrière la mise en scène. Ils ont été les responsables d’adapter au cinéma le livre « Comment survivre à l’attaque d’un gnome de jardin », sous la production de Vinson Films.

On ne sait pas encore des détails par rapport aux personnages qui prendront des rôles principaux dans le film, et pas non plus par rapport aux dates de sortie aux cinémas. Etant donné qu’il s’agit d’une application pour mobiles dans laquelle le seul objectif est de glisser le doigt pour couper les fruits qui apparaissent sans les laisser revenir au sol en entier, il y a quelque mois on ne s’aurait pas attendu une nouvelle de ce genre.

Pourtant, maintenant la nouvelle ne semble pas si folle puisqu’il ne serait pas le premier film créé sur la base d’une application pour mobile. D’ailleurs, à différence de Tetris, on imagine un film avec un argument plus solide : un ninja dans la galère qui se voie obligé de couper des milliards des fruits pour une raison quelconque.

De plus, il a déjà été aussi confirmé qu’un film sur le jeu vidéo de Temple Run est déjà en cours de développement.

En bref, il va nous falloir accepter que des choses de folie soient projetées dans les grands écrans dans les temps à venir et que, à tort ou à raison, un film de Fruit Ninja vienne prendre une place au cinéma. On espère juste que les scénaristes feront un travail pas trop décevant. Le fait qu’ils ont déjà travaillé dans une adaptation un peu bizarre, nous rassure.

Le premier teaser de « La Belle et la Bête » avec Emma Watson a déjà été lancé

« La belle et la bête » est ni plus ni moins la nouvelle adaptation d’un classique à la vie réelle que Disney s’est engagé à faire. Il y a quelques mois cette nouvelle s’est faite connaitre et après tout le succès que « Le livre de la jungle » a obtenu au guichet tout indique qu’Emma Watson, ex-star de la saga Harry Potter, dans la peau de Belle va aussi battre de records. Cependant, ce n’est pas jusque-là que les films de Disney arrivent, étant donné que d’autres adaptations au cinéma ont été déjà confirmées.

emma-watson

La maison de notre souris préférée n’a pas encore publié des détails par rapport au film, uniquement l’annonce de la sortie de la bande annonce officielle que l’on est invités à regarder avec l’une des chansons typiques de l’animation « C’est la fête », qu’en anglais s’intitule « Soyez notre invité ». Ce teaser nous permet de voir les premières images du film dont nous pourrons profiter à partir du 17 mars 2017, date de l’avant-première du film aux Etats-Unis.

« La belle et la bête » sera joué par Emma Watson et Dan Stevens (« Downton Abbey », « The Guest »), Belle et Bête respectivement ; c’est eux qui ont été choisis pour s’occuper de raconter l’histoire dont nous avons déjà été témoins en 1991. Luke Evans, quant à lui, s’occupera du rôle de Gaston, tandis que Ian McKellent, Ewan McGregor et Emma Thompson sont certains des acteurs qui donneront une voix aux collègues de Belle dans le château de la bête. La direction est assurée par Bill Condon, responsable aussi des deux derniers chapitres de la saga Twilight : Révélation première partie et deuxième partie.

Il est tendance dans ces temps de profiter des classiques de Disney en chair et en os. Cette société continue à faire des remakes de ses films les plus populaires parce qu’ils savent que cela se vend comme du pain chaud. Ceci a déjà été fait pour « Cendrillon » qui n’a pas été tout à fait raté. « Le livre de la jungle » fut le suivant et a été tout un succès pendant le temps qu’il a été au guichet. La société a tiré profit de cette situation pour nous offrir encore une fois les grands films avec lesquels nombreux d’entre nous ont eu l’opportunité de grandir, pour nous faire voyager à nos années d’enfance et revivre les souvenirs de ces films qui ont su comment toucher nos cœurs.

Après des années de rumeurs, le teaser de « La belle et la bête » a été enfin révélé

Le teaser a été publié sur le site officiel du film de Facebook et dans ce dernier il est possible de regarder une première partie du majestueux palais de la bête et aussi de la rose emblématique qui a marqué l’histoire de ce prince. Ce n’est qu’à la fin du teaser du film que l’on peut voir apparaitre à Emma Watson, jouant ce rôle principal pour lequel elle tombe parfaitement. “Le film a été une partie importante de mon enfance, il est presque surréaliste de pouvoir danser C’est la fête et de chanter Je ne savais pas”, l’actrice a écrit sur ses réseaux sociaux lorsqu’elle a su de sa participation dans le film.

Il faut se rappeler que depuis l’année 2012 il existait déjà la rumeur qu’Emma Watson jouerait le rôle de Belle dans cette nouvelle version de l’histoire, mais ce n’est qu’en janvier de l’année dernière que cette information a été confirmée. Sans doute cette distribution d’acteurs semble plus que capable de pouvoir nous offrir une expérience de souvenirs et sentiments mitigés en mars 2017.